Les Tensions Poétiques

“C’est en un sens une autre façon de penser, mais une façon qui produit des idées impossibles à concevoir dans l’immobilité.” Kant De Spain.

Photographie de Elsa Menad à Segad Damenhour, Avril 2017

Lecture du chapitre Raisons d’une Poétique, dans Poétique de la danse contemporaine, de Laurence Louppe, Contredanse 2007 :

“La poétique cherche à cerner ce qui, dans une oeuvre d’art, peut nous toucher, travailler notre sensibilité, résonner dans l’imaginaire. Soit l’ensemble des conduites créatrices qui donnent naissance et sens à l’oeuvre. Son objet n’est pas seulement l’observation du champ ou le sentir domine des expériences, mais les transformations même de ce champ. Son objet, comme celui de l’art, est à la fois du côté du savoir, de l’affectif, et de l’agir. Mais la poétique a encore une mission plu singulière : elle ne dit pas seulement ce que nous fait une oeuvre d’art : elle nous apprend comment c’est fait.

Autrement dit, quel chemin suit l’artiste pour parvenir au seuil ou l’acte artistique s’offre à la perception. Là ou notre conscience la découvre et se met à vibrer avec elle. La encore, le trajet de l’oeuvre ne s’achève pas: il se transforme et s’enrichit à travers les retours, les résonances. Car la poétique inclut la perception dans son processus. ”

La poétique se situe à mes yeux, dans ces lieux communs, ces situations, ces lieux de rencontre et d’échange, d’interaction, d’un entre-deux, de l’entre-deux de l’interaction. d’une relation. Les danseurs amènent des formes poétiques, à travers leur geste et leur mouvement qui propose un dialogue avec ce qui les entourent.

Quelle est la place de la poétique dans la danse contemporaine en espace public, et qu’en est-il de la politique?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *